Accueil > Thèmes > Positions > Avortement - les conséquences

Avortement – les conséquences!?

impulsion No 4 |Septembre 2018

 

Entre le 8 et le 14 septembre des manifestations décentralisées un peu partout en Suisse, ainsi que la 9e Marche pour la Vie le 15 septembre sur la Place fédérale, briseront un tabou de la société: des souffrances après un avortement. De plus, une pétition sera présentée sur la Place fédérale.

 

«Dans la sphère publique, l’avortement est en général considéré comme une solution acceptable en cas de grossesse non désirée. Malheureusement, on omet de dire que beaucoup de femmes ayant subi un avortement se retrouvent plus tard dans une situation de détresse psychologique et physique (syndrome post-avortement). Elles sont ainsi nombreuses à rester seules avec leurs souffrances», lit-on dans le tract pour la 9e Marche pour la Vie. Ce tabou sera brisé le 15 septembre par les témoignages de deux femmes touchées par ce sujet, un discours de la conseillère nationale Andrea Geissbühler et la présentation d’une pétition. Des personnes concernées devraient être encouragées vers le chemin du pardon, de la réconciliation et de la guérison. La sphère publique sera sensibilisée par la manifestation et une campagne d’affichage.

 

Diverses sections de l’UDF prévoient, dans le cadre de la «Semaine pour la Vie», de sensibiliser leur entourage au droit à la vie. Si de tels engagements devaient être perturbés par des lettres de menaces ou d’autres actions de la part des opposants au droit à la vie, le comité d’organisation est volontiers à votre disposition pour vous informer sur les contacts avec les instances juridiques.

 

Vous trouvez toutes les informations nécessaires

sur www.marchepourlavie.ch.

Formulaire de pétition

 

David Gysel, représentant de l’UDF dans le comité d’organisation «Marche pour la Vie»