Accueil > Thèmes > Positions > Réferendum

L'UDF Suisse soutient le référendum "NON au don d'organes sans consentement explicite".

Décision claire des délégués de l'UDF

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Thoune, le 22 octobre 2021

 

Étant donné que les grands rassemblements politiques ne sont toujours pas autorisés si ce n’est qu’avec la légitimité du certificat, en raison de la situation due au corona, l’UDF Suisse a pris position en ligne pour savoir s'il fallait soutenir le référendum contre le principe du consentement présumé en ce qui concerne le don d'organes. La décision était sans ambiguïté - les délégués se sont déclarer pour le soutien du référendum par 53 Oui contre 3 Non.

 

Le 1er octobre 2021, le Parlement a adopté une modification à la loi sur la transplantation, en vertu de laquelle le consentement présumé s'appliquera à l'avenir aux dons d'organes: Toute personne qui de son vivant ne s'est pas opposée au don d'organes deviendra automatiquement un donneur d'organes. Le Comité de direction et les délégués de l'UDF Suisse considèrent que cette évolution aberrante, éthiquement inacceptable, touche une thématique essentielle de l'UDF.

 

L'art. 10 al. 2 de la Constitution fédérale garantit à tout être humain le droit à l'intégrité physique et psychique. Cette protection s'applique notamment dans des situations de grande vulnérabilité, comme le processus de mort. En revanche, dans le cadre du consentement présumé, le droit à l'intégrité du corps doit être spécifiquement revendiqué. Si l'on y renonce, des organes devraient maintenant pouvoir être prélevés automatiquement. Pourtant se taire ne signifie pas consentement ! Toute intervention médicale nécessite un oui conscient et clair. Le don d'organes n'est éthiquement justifiable que si la personne concernée a donné de son vivant son consentement explicite pour cela.

 

Pour ces raisons et d'autres encore, l’UDF Suisse soutiendra le référendum et participera activement à la récolte de signatures. On a maintenant jusqu’au 20 janvier 2022 pour récolter au moins 50’000 signatures certifiées.

 

Pour de plus amples d'informations:

Marc Früh, ancien député au Grand conseil BE, 079 673 08 16

 

*****

 

-> Feuille de signatures pour download / imprimer / remplir