Détail de nouvelles

Réalisme comme un pas vers une solution

Au sujet des propos du conseiller fédéral Cassis sur l’UNRWA

L’Union Démocratique Fédérale UDF salue les propos du ministre des Affaires étrangères suisse Ignazio Cassis par lesquels il brise des tabous de l’ONU et de la diplomatie fédérale au sujet de la Palestine et il met en question le rôle ambiguë de l’UNRWA.

 

L’UDF tire l’attention du public et des autorités depuis de nombreuses années sur le rôle ambiguë de l’organisme onusien UNRWA qui s’occupe du thème de la population palestinienne. Malgré cela, le Conseil fédéral et le Parlement soutiennent jusqu’à maintenant massivement la politique partiale de l’ONU au sujet de la Palestine, par la diplomatie et des moyens financiers. L’UDF salue d’autant plus les propos courageux du conseiller fédéral Ignazio Cassis dans la Aargauer Zeitung du 17 mai.

Le droit d’exister de l’État d’Israël

L’UDF promeut le droit d’exister de l’État d’Israël et son droit à se défendre. La Suisse doit donner davantage de poids à refuser la négation arabe du droit d’exister de l’État d’Israël. L’UDF partage l’avis suivant du conseiller fédéral Cassis: «Tant que les Arabes ne sont pas prêts à reconnaître le droit d’exister de l’État d’Israël, Israël se sentira menacé dans son existence et se défendra.»

L’UNRWA nourrit le problème

L’UNRWA est gardé en vie par l’ONU avec une définition contestable du statut de réfugié. Du point de vue de l’UDF, le conseiller fédéral Cassis a raison d’expliquer: «La notion du réfugié ne correspond dans ce cas pas au sens que nous lui attribuons. Nous parlons de familles de la troisième génération qui ne vivent pas dans des camps proprement dits mais dans des villes. La plupart d’entre ces familles ont un passeport jordanien.» L’ONU nourrit pourtant une attente irréaliste au sein de ce qu’on appelle le peuple palestinien. Le conseiller fédéral Cassis a raison de souligner: «Les réfugiés rêvent d’un retour en Palestine. Pendant ce temps, ce ne sont plus 700'000 mais 5 millions de réfugiés palestiniens qui vivent dans le monde entier. Ce n’est pas réaliste que ce rêve s’accomplisse pour tous. Mais l’UNRWA nourrit ce rêve. […] Elle a fonctionné pendant longtemps comme solution mais elle est devenue aujourd’hui une partie du problème. Elle livre de la munition pour continuer le conflit. Car tant que des Palestiniens vivent dans des camps de réfugiés, ils veulent retourner dans leur patrie. En soutenant l’UNRWA nous maintenons le conflit en vie.»

 

L’UDF appelle le Conseil fédéral et le Parlement à tirer les conséquences nécessaires des constatations du ministre des Affaires étrangères.

 

UDF-Suisse Romande - Union Démocratique Fédérale (UDF) Secrétariat central CP 43 3602 Thoune T. 033 222 36 37 info@udf-suisse.ch