Détail de nouvelles

29 février: 2 x Non

et « A Plein gaz dans la campagne de vote »: la protection des minorités n’a pas besoin de censure

Lors de son assemblée des délégués à Olten, l’UDF a adopté le Non pour l’initiative populaire pour «Davantage de logements abordables». Et avec un «non à cette loi de censure», l’UDF veut donner un signe pour la liberté d’expression, comme l’un des biens les plus précieux de notre démocratie. Dans la campagne de vote actuelle, l’UDF est désormais «mode plein gaz». C’est avec grande joie et gratitude que les délégués ont accueilli parmi eux Andreas Gafner, le nouveau conseiller national de l’UDF.

 

 

NON à l’initiative «Davantage de logements abordables»

Malgré son soutien à la démarche pour davantage de logements abordables, pour l’UDF les effets négatifs de cette initiative prédominent. L’étatisation du marché du logement constituerait une violation de la liberté économique. De plus, il n’y a jamais eu en Suisse au cours des 20 dernières années, autant d’appartements vacants qu’aujourd’hui. La Confédération, les cantons et les communes seront forcés de construire. Un quota de 10% de tous les nouveaux bâtiments destinés aux logements à but non lucratif est inflexible et bureaucratique.
Après une discussion animée avec de nombreuses interventions, les délégués ont adopté le Non (Oui: 4, Non: 61, abstentions: 6).

NON à la modification du Code pénal suisse et du Code pénal militaire (discrimination et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle).

L’UDF a adopté le Non à l’unanimité le 5 octobre 2019. Il est à craindre que cela criminalise les opinions légitimes et déclenche de nouvelles vagues de poursuites. Des lois qui définissent des termes vagues comme «orientation sexuelle» ne sont tout simplement pas nécessaires.


www.censure-non.ch

Initiative populaire «Pour une prévoyance vieillesse respectueuse de l’équité intergénérationnelle (prévoyance oui – mais équitable)»

La stabilité financière de l’assurance vieillesse et survivants ainsi que des pensions professionnelles doit être assurée à long terme tout en garantissant l’équité entre les générations.
Après une discussion engagée, les délégués UDF se sont prononcés en faveur du soutien à l’initiative. (Oui: 53; Non: 10 ; abstentions: 13)

Les intervenants sur les différents sujets étaient:

• Michael Töngi, CN Les Verts Suisse LU (référent pour «Davantage de logements abordables»)
• Henrique Schneider, vice-directeur de l’USAM (référent contre)
• Josef Bachmann (référent pour l’initiative populaire «Prévoyance oui – mais équitable»)
• Peter Haudenschild, délégué au Conseil suisse des aînés (contre)

Pour plus d'informations :

Hans Moser, Président de l'UDF Suisse, 079 610 42 37Roland Haldimann, Vice-président de l'UDF Suisse, 079 435 36 40