Accueil > Actualités > Du palais fédéral

Session extraordinaire

4 au 7 mai 2020

Programmes, perspectives, séances en bref, proces-verbaux ->

Vous pouvez Sie können suivre cette session sur la site parlament.ch

 

« Pas de petits jeux au détriment de la stabilité »

Aménagement du territoire, budget, pénalisation du mariage, avions de combat, élections fédérales: le nouveau conseiller national UDF Andreas Gafner, a tout de suite goûté au «programme complet». Le choix de la composition des groupes parlementaires et celui des commissions étaient d’autres points forts.

 

J’ai débuté ma nouvelle fonction avec l’ouverture de la 51e législature le 2 décembre 2019 et la prestation de serment. C’est vraiment impressionnant pour un nouveau député d’entrer dans le majestueux Palais fédéral et d’y évoluer. Après les points constitutifs à l’ordre du jour et la prestation de serment de tous les élus, nous sommes entrés dans les sujets politiques.

 

Démolition (trop) coûteuse, budget

L’une des premières opérations a été une nouvelle tentative de révision de la loi d’aménagement du territoire. Le débat d’entrée en matière s’est presque transformé en une consultation détaillée. L’objectif réel est de stabiliser le parc immobilier en dehors des zones de construction, voire le réduire – grâce à une démarche de compensation: toute construction d’un nouveau bâtiment d’exploitation, devrait être compensée par la démolition d’un autre bâtiment. Avec 108 voix contre 83 il a été décidé de ne pas entrer en matière. Le budget prévisionnel de la confédération 2020 table sur un excédent de recette de 440 millions, avec des revenus de 75,7 milliards. Diverses propositions d’économies, comme le plafonnement des coûts salariaux du personnel fédéral à 6 milliards, ont été rejetées par la majorité, tout comme les demandes de dépenses supplémentaires pour l’égalité. Étant donné que la Confédération a pu réduire sa dette de 25 milliards de francs ces dernières années, le ministre des finances Ueli Maurer s’est montré prudemment optimiste.

Autres dossiers épineux

Nouveaux avions de combat:

Les deux Conseils se sont prononcés pour un crédit de 6 milliards de francs pour l’achat de nouveaux avions de combat. La majorité au Parlement prend au sérieux la défense contre les menaces aériennes. Le volume d’investissement doit être contrebalancé par 60% de transactions compensatoires, c’est à dire au moyen de commandes à des entreprises nationales. Les détracteurs de l’armée ont déjà annoncé un référendum.

Service civil,

le facteur de conversion été augmenté et passé 1,1 à 1,5. Ceci signifie que 1,5 jour de service civil doit être accompli pour chaque jour de service militaire non effectué.

Pénalisation du mariage:

la question de l’imposition équilibrée pour les couples et les familles occupe la politique depuis 30 ans. Le projet préparé par le Conseil fédéral a malheureusement été rejeté pour des raisons politico-sociales. Cela signifie que les couples mariés et les familles sont pénalisés et continuent de payer 1,5 milliard de francs de trop par an.

Loi sur les stupéfiants:

le Conseil national a opéré un tournant à gauche, ce qui introduit de nouveaux accents. Ce que l’on appelle un «article expérimental» permet au gouvernement fédéral d’approuver provisoirement l’approvisionnement en cannabis, afin d’étudier l’effet sur la santé et les comportements liés à la dépendance. Sous le couvert de la science, les cercles de gauche et des libéraux veulent introduire la légalisation du cannabis par la petite porte.

Hydroélectricité / tournant énergétique:

les deux Conseils ont approuvé l’initiative parlementaire Rösti, qui demande que l’état actuel et non l’état d’origine, soit utilisé comme base d’évaluation lors de l’octroi de concessions pour l’évaluation de l’impact environnemental de futurs projets. Cette décision a été prise le jour de la fermeture de la centrale nucléaire de Mühleberg, par un vote avec 96 à 95, grâce à la voix prépondérante d’Isabelle Moret, présidente du Conseil national. Reste pour moi un mystère, comment la Gauche et les Verts veulent opérer la transition énergétique.

Exploiter le potentiel de la dendroénergie:

la motion d’Erich von Siebenthal, déjà approuvée par le Conseil national, vient d’être approuvée par le Conseil des États. Le potentiel des réseaux de chauffage au bois et de la production d’électricité à partir du ligneux, matière première renouvelable doit être soutenu.

Élection du Conseil fédéral et des juges:

l’Assemblée fédérale s’est réunie deux fois au cours de la session d’hiver, pour élire le Conseil fédéral de cette législature.

 

Le bluff des Verts, l’attaque de Regula Ritz contre le siège du conseiller fédéral Ignazio Cassis s’est avérée être une tempête dans un verre d’eau. Il était clair pour moi que je ne participerais à aucun petit jeu. Une majorité a opté pour la continuité, confirmant la stabilité de notre système politique suisse.

 

L’élection des juges du Tribunal pénal fédéral de Bellinzone a fait les gros titres au préalable. Les irrégularités présentées par les médias se reflètent clairement dans le vote de l’Assemblée fédérale. Les nombreux bulletins vides sont une invitation à s’attaquer immédiatement aux dysfonctionnements dénoncés.

Conclusion

Ma première session a été passionnante et mouvementée. J’ai rencontré et fait la connaissance de nombreuses personnalités nouvelles et intéressantes. J’ai aussi pu apprendre comment sont gérées et traitées les affaires et quel genre d’intervention est le plus efficace pour quel cas. J’ai été bien accueilli dans le groupe UDC et je me suis bien installé. À partir de janvier, je collaborerai à la Csec (Commission de la science, de l’éducation et de la culture).

 

Andreas Gafner, Conseiller national, impulsion no. 1 - janvier 2020