UDF Suisse
Accueil > Élections

L’UDF n’obtient aucun siège mais continue sa mission

Eléctions fédérales 2015

 

«Une réflexion sur la nécessité des petits partis chrétiens est incontournable»

 

Pour l’UDF, l’espoir était permis à l’heure des élections nationales . Conquérir deux sièges au parlement était envisageable et possible dans les cantons de Zurich et de Berne, qui possèdent chacun une fraction au parlement cantonal. Evidemment, tous étaient conscients que les élections ne sont jamais gagnées d’avance et qu’un important effort était à relever. L’engagement était au rendez-vous, mais les résultats en deçà de nos espérances.

Pas loin d’obtenir un siège à Zurich et Berne

Dans le canton de Berne, l’UDF a obtenu le score de 2,84% (-0,26% par rapport à 2011). L’apparentement avec les DS n’a rapporté que 0,44% (-0,12%). Au total, nous avons donc obtenu 3,28% des suffrages, contre les 3,8% nécessaires pour s’assurer un siège. La situation était un peu moins délicate dans le canton de Zurich, où 2,56% de voix étaient nécessaires pour l’obtention d’un siège. L’UDF a réalisé 2,06% de voix. L’apparentement a permis à l’UDC de recevoir l’ensemble des voix et de s’assurer ainsi un siège complémentaire.

 

Le grand gagnant de ces élections a été l’UDF du canton de Schaffhouse, qui a progressé à 5,1% (+1,3%). Les résultats ont aussi été positifs dans le canton de Fribourg, avec 0,8% des voix (+0,1%). L’UDF Vaud a atteint 0,64% (-0,4%) et, pour sa première participation, l’UDF Genève a récolté 0,24% des suffrages.

Les médias ont snobé les petits partis

Au-delà des chiffres, on observe que, pendant la campagne, les médias ont ignoré les petits partis, ne les conviant pas à participer aux grands débats télévisés. L’UDF trouve cette mise à l’écart d’autant plus injuste que chaque citoyen paie des redevances pour la RTS. De plus, une réticence à voter UDF et PEV a été ressentie dans les milieux chrétiens romands : le résultat des urnes l’a prouvé.

 

L’UDF va malgré tout continuer son engagement politique. Les débats sur la famille, l’adoption et bien d’autres sujets seront à l’ordre du jour politique. Nous resterons vigilants pour le bien de la nation et de ses enfants. Mais une ré- flexion sur la nécessité des petits partis chrétiens est incontournable.

Merci à vous !

Nous tenons à remercier chaleureusement tous les membres pour leur engagement avant et durant cette campagne électorale. Répondre aux journalistes, remplir les questionnaires, prendre la parole en public : cela demande du courage. Un grand merci à chaque participant.

 

Samuel Kullmann et Marc Früh | impulsion no. 6 /2015

Candidats UDF dans 15 cantons

L’UDF s’est lancée dans la course pour l’élection au Conseil national. Pour accorder une visibilité mé- diatique, la télévision suisse exige qu’au moins dix sections cantonales présentent une liste. Nos cantons les plus forts, Zurich et Berne, ont donc besoin de l’appui des sections plus petites. Sauf imprévu, l’UDF se lance dans quinze cantons, dont Genève, Vaud, Fribourg et le Jura, qui partent avec leur propre liste. Nos amis du Jura bernois f gureront sur les listes du canton de Berne. Certaines sections ne pré- senteront pas toutes une liste entièrement remplie. Pourtant, ce sera partout une liste UDF autonome.

 

Petit parti, nous devrons conclure des apparentements, si nous voulons trouver dans les urnes le nombre requis de listes UDF et partenaires pour décrocher des sièges. S’apparenter n’implique pas forcément une collaboration future, une fois les élections passées. Mais c’est un passage obligé et utile pour décrocher un siège dans les conseils et institutions.

 

Merci de mettre vos listes UDF dans votre urne, car chaque liste compte, si vous voulez voir l’UDF retourner au Conseil National.

Dans la course pour les élections fédérales

Réuni en assemblée le 6 mars 2015, le Comité de l’UDF Vaud a décidé de présenter une liste au Conseil National à l’occasion des prochaines élections fédérales.

 

Forte de son ancrage dans le paysage politique vaudois depuis une vingtaine d’années, consciente de ses responsabilités au sein de l’UDF romande tout comme de l’UDF Suisse, notre section est soucieuse de proposer une alternative au clivage gauche-droite traditionnel.

 

Aussi, nous sommes en train de négocier des apparentements avec des partenaires proches de notre éthique et de notre sensibilité politique. De cette manière, nous entendons proposer aux électeurs et électrices de notre canton une liste capable de rallier les suffrages des citoyens sensibles aux valeurs chrétiennes et centristes, qui constituent l’essence même de la politique de notre pays.

 

Chacun de vous, chers lecteurs, est invité à soutenir ce choix : qui par sa candidature, qui par la prière, qui par un don. Soyez en d’ores et déjà remerciés !

 

Serge Herren, Secrétaire UDF Vaud

La section vaudoise, en marche vers les élections fédérales


Le 15 avril, l’UDF-Vaud a tenu son assemblée générale 2015 à Aigle. Après avoir traité la partie statutaire, les membres réunis ont dressé un état des lieux de l’UDF-Vaud. Celui-ci a servi de base de discussion pour nourrir la réfl exion concrète en vue des élections fédérales d’octobre.

Appel aux membres

Le comité de l’UDF Vaud souhaite renouer les contacts personnels à travers le canton, afi n de faire revivre notre UDF de plus belle. Car l’engagement personnel de tous nos membres sera incontournable, si nous voulons répondre à notre vocation, à savoir porter notre foi chrétienne tout concrètement dans la politique de notre pays. Cher membre, chers lecteur et lectrice, votre aide est essentielle. L’ambition de l’UDF est de constituer une liste de candidats pour les élections fédérales d’octobre. Pouvons-nous compter sur votre aide ? Avezvous des suggestions à nous faire ? Pourrions-nous même compter sur vos expériences du passé ? Merci de prendre contact avec nous.

 

Notre comité va lui aussi multiplier les contacts afi n de réactiver les forces vives dans le but d’oeuvrer, dans l’unité, pour le bien de notre Suisse.

 

Certes, politiquement, l’UDF demeure un petit parti. Pourtant, le Seigneur nous a promis qu’il montrerait sa force dans ce qui est faible et petit. Que pourrions-nous donc faire de mieux que de repartir avec Lui, et avec votre aide ?

Les drogues, une menace pour les jeunes

Le 15 avril, après avoir pris de bonnes résolutions pour l’UDF Vaud, la soirée s’est poursuivie avec une conférence de Marc Früh, sur les drogues et leurs conséquences pour notre jeunesse et notre société.

 

Walter Muller | impulsion No. 3 | juin 2015